retour

Pétition de soutien aux Instants Chavirés
Online petition to support Instants Chavirés

Communiqué

communiqué du 30 septembre 2009

english below

PAS DE RENTRÉE AUX INSTANTS CHAVIRÉS

Le jeudi 2 juillet 2009, nous apprenions brutalement par courriel et sans concertation préalable, que le solde de la subvention de
fonctionnement qui nous est allouée par le Conseil Général de la Seine- Saint-Denis, était amputé de 25 000 €. Cette réduction venait se cumuler à la baisse précédente de 7 000 € de la subvention municipale.
En conséquence, le conseil d’administration de l’ association Muzziques en accord avec l’équipe des Instants Chavirés a décidé de suspendre la programmation d’automne jugeant que les conditions financières n’étaient plus réunies pour continuer notre activité de producteur. Ce qui nous a conduit à annuler l’exposition et les concerts déjà prévus pour la période de septembre à décembre.

Le 22 juillet, nous demandons une rencontre avec les instances politiques concernées, Claude Bartolone (Président du Conseil Général de Seine-Saint-Denis) et Dominique Voynet (Maire de Montreuil).

Le 3 août, le premier adjoint délégué à la culture de Montreuil, nous informe de son intention de réunir l’ensemble des contributeurs financiers des Instants Chavirés avec la volonté «de stabiliser le futur» de notre structure.

Le 20 août, nous rencontrons un membre du cabinet du maire qui confirme la volonté municipale d’organiser une « table ronde » dans un climat propice au dialogue.

À ce jour, nous sommes encore dans l’attente d’une date de rendez-vous et toujours dans l’expectative face au silence du Conseil Général. Une attitude qui, venant s’ajouter à l’absence d’explications motivant leur amputation budgétaire, ne manque pas d’ être interprétée par beaucoup comme peu responsable, arbitraire et injuste.

Si les difficultés que nous rencontrons aujourd’hui relèvent directement des collectivités territoriales, il n’en reste pas moins
que l’Etat doit aussi assumer ses responsabilités. Le ministère de la Culture de plus en plus déficient dans le domaine
du spectacle vivant abandonne tout un pan de la création au bon soin des collectivités territoriales. Ces dernières, prises dans le
tourment de la décentralisation, peinent à trouver leurs marques. Nous nous apercevons que dans un tel contexte la difficulté est
grande à faire entendre notre voix.

Nous ne renoncerons pas à notre vocation et à notre mission : Affirmer la présence nécessaire d’un lieu de création contemporaine sur le territoire de la Seine-Saint-Denis, un lieu dont l’extraordinaire fécondité artistique n’est plus à démontrer. Nous demandons l’arrêt d’une politique d’asphyxie à coup de réajustements budgétaires répétés. Nous réclamons et cela depuis près de 20 ans des cadres financiers pérennes qui puissent nous permettre de garantir et de développer notre action.

Nous profitons de cet édito, de ce programme sans programmation, pour rappeler à tous l’originalité du projet des Instants Chavirés, la place qu’il occupe dans le paysage culturel.

Le parcours des Instants Chavirés a commencé en février 1991 à Montreuil. Ce cheminement artistique de 18 années a vu une modeste salle de concert de banlieue parisienne devenir rapidement et durablement un des lieux incontournables de la création musicale en France.
En dépit d’un outil limité, les Instants Chavirés ont su développer un projet original et acquérir au fil des ans une renommée
internationale, se refusant à compartimenter les genres, accueillant de nombreuses pratiques musicales appartenant aux différents champs de l’expérimentation et de la création sonore.

Continuant inlassablement à mettre en œuvre l’idée de laboratoire, les Instants Chavirés abordent depuis 2004 les arts visuels et sonores (au travers de projections vidéo, d’expositions collectives dans l’ancienne brasserie Bouchoule) comme un autre outil d’exploration de la création contemporaine.

Qui sommes nous ?
Un lieu intermédiaire, issu du milieu associatif qui …
… investit des champs de la création artistique négligés par les politiques culturelles et la culture de divertissement.
… pallie aux déficiences et corriges les erreurs de conception des dites politiques culturelles.
… est garant de l’émergence et de la diversité artistique et donc de son renouvellement.
… est un élément constitutif à l’aménagement du territoire qui, dans une économie raisonnée contribue à la richesse de la proposition artistique faite au public.

Et avant tout cela, c'est une aventure humaine, un espace de travail, d’expérimentation, de création qui agit dans une grande et amicale proximité avec le public et les artistes comme en témoignent (à la date du 30 septembre) les 4650 signataires de notre pétition.

Nous tenons à remercier chaleureusement les nombreuses personnes qui ont d'ores et déjà signé notre pétition et qui ont manifesté leur soutien en adressant des courriers aux élus.

NOTRE PÉTITION RESTE PLUS QUE JAMAIS D'ACTUALITÉ
si vous souhaitez manifester votre intérêt en la pérennité des Instants Chavirés,

RENDEZ-VOUS SUR :
HTTP://INSTANTS.MOLLO.FR
MERCI

(Lorsque vous signez la pétition en ligne, un email automatique contenant un lien de validation vous est envoyé. Pour que votre signature soit prise en compte, merci de ne pas oublier de cliquer sur ce lien. Attention, ce message peut arriver dans vos spams.)

Association Muzziques – les Instants Chavirés